Silence et ressourcement en Pyrénées
spiritualité n'est pas commerce

Méditation naturelle innée, focusing, intégrer vos rêves dans votre spiritualité

Vivre plus consciemment devient plus facile si vous veillez aux équilibres entre activité et repos et entre être en compagnie ou seul. C'est le temps que vous vous accordez à vous retirer dans la solitude pour vous reposer qui permet à votre conscience de se développer.
Lors de ces temps de retrait dans le silence, reprendre conscience de votre corps, de votre vécu corporel et du sens de vos rêves, vous permet de vous rendre de plus en plus compte de comment votre corps vit votre vie. Somme toute, vous êtes votre corps : sa condition physique, son bien ou mal-être, sa santé, sa vie et sa mort, sont votre condition physique, votre bien ou mal-être, votre santé, votre vie et votre mort.
Plus de conscience de votre corps, de votre vécu corporel et du sens de vos rêves, vous permet de prendre conscience de vos manques. Et de trouver que faire lorsque surgissent ces nouveaux types de problèmes et de conflits existentiels liés à chaque nouvelle phase de votre vie.


qu'est ce la méditation? méditer?La base physiologique de la méditation

La base physiologique de toute méditation est le vrai repos. Ce repos intégral libère les processus réflexes innés de restauration de l'équilibre entre les différentes chaines musculaires et liens fasciaux de votre corps (eutonie). Vous vraiment reposer, vous permet la contemplation de ces processus. Contempler c'est abandonner vos conversations intérieures par le retour à vos sens et leur expérience même de vos sens, au ressenti même de la vie du corps que vous êtes.
Pour cela, il est nécessaire de réapprendre à vous reposer vraiment, par une position corporelle qui permet à votre corps de se re-poser. Il s'agit d'abandonner progressivement vos différentes façons de vous tenir. D'abandonner tout « faire » et de vous adonner au vécu conscient de ces processus intérieurs de la vie en vous.
La seule chose que vous avez à « faire », est d'arrêter de faire, de laisser flotter librement votre attention.
Comment méditer ?
Cela est le plus facile en position couchée. Vous vous couchez sur le dos, les bras légèrement écartés, omoplates à plat, ce qui vous permet d'avoir vos paumes tournées vers le ciel. Vos jambes légèrement écartées, pointes de pied qui « tombent » vers l’extérieur. Vous relâchez votre dos contre le sol, laissez vos yeux se fermer, laissez votre respiration se faire tout naturellement. Sur un matelas mousse à mémoire de forme cette position est plus facile. Cette mousse, par son adaptation à votre corps, vous soutient complètement. = Condition nécessaire pour vraiment pouvoir vous détendre.
Se reposer ainsi vous permet de redécouvrir les tensions que votre corps, à son rythme et à sa façon, vous révèle. Et d'abandonner ces façons de vous tendre ou tenir là. Et, d'ainsi vous adonner aux processus que cela éveille en votre corps. Celui-ci, libéré, recommence à restaurer votre eutonie. De vous en étonner, de vous laisser redécouvrir ces déroulements inouïs, imprévisibles qui ont lieu en ce corps que vous êtes.
Point besoin de vous rappeler (= retenir) quoi que ce soit pour après. Point besoin de ce genre d'intrusion volontaire qui vous avait aliéné de ces processus innés qui prennent soin de vous.
Cette détente, guidée par votre corps, mène à la détente de votre esprit = la contemplation. Elle libère votre respiration naturelle spontanée et les processus réflexes associés qui cherchent la restauration de l'eutonie de votre organisme.
Cette contemplation de la vie en vous, ne fut ce que quelque 20 minutes par jour, augmente votre conscience de vos perceptions et votre vécu ressenti, celui de votre présence dans votre vie quotidienne. Pratiqué plus longtemps en équilibre avec une activité corporelle contemplative et suffisamment de sommeil elle met en route des processus de décantation de votre vie et de comment votre corps la vit. Cela conduit vers ce que l'on nomme l'Eveil.

 

saisir le sens de notre vécu corporel par la méditation focusingSaisir le sens de votre vécu corporel par le focusing

Parfois, cette méditation est perturbée, difficile, voire impossible, à cause de problèmes qui vous taraudent. Dans ce cas, d'abord résoudre ces perturbations est prioritaire.
Prendre conscience de comment votre corps vit votre vie, c'est aussi se rendre compte du ressenti que vous avez de la situation. Tout évènement, tout problème, toute action, toute expérience sont vécus par le corps que nous sommes. Au fur et à mesure que vous y prêtez attention, votre conscience de ce ressenti se développe. Ce que vous ressentez par rapport à la situation vous devient plus clair. Ces ressentis peuvent alors vous aider à trouver de nouvelles réponses, d'autres pistes. Et entrainer un changement dans votre mode de perception, de pensée, d’action et d'organisation de notre vie.

C'est ce que vous permet le focusing. Cette contemplation vous permet de découvrir les sens de vos vécus corporels et de vos rêves. Et de découvrir vos voies vers de solutions et nouvelles habitudes aptes à résoudre le nouveau type de problème et de conflit existentiel auquel votre vie, à chaque nouvelle phase, vous confrontera.
Le focusing est une attitude contemplative et bienveillante. Elle vous permet le retour vers et l'acceptation de vos vécus d'avant vos réactions habituelles, mais inadaptées, à résoudre le problème. Vécus de la situation, des autres impliqués, de comment vous en êtes arrivés là, de vers quoi ça tend et de ce qu'il y a à faire. Focuser, c'est vous accorder le temps nécessaire à écouter et laisser se clarifier ces divers ressentis.

Développer cette bienveillance, vous le pouvez, entre autres, par une petite évaluation de votre journée avant de vous endormir. Vérifiez comment vous vous sentez après cette journée. Par exemple, en donnant à votre journée sur base de ce ressenti global un chiffre de 1 à 10. 10 étant un ressenti tout à fait content, satisfait et heureux.
Prêtez attention à ce qui vous amène à donner ce chiffre. Explorer vos vécus corporels, c'est accepter ce qui monte. Que ressentez-vous ? Où ? À quels évènements de votre journée, ces vécus vous renvoient-ils ? Quels sont les aspects de vos vécus corporels qui font que vous donnez ce chiffre à votre journée ? Où dans votre corps, ressentez-vous cela ? Où, comment au juste ? Permettez-vous de vraiment ressentir les vécus de votre corps. De leur donner le temps dont ils ont besoin pour se décanter, se clarifier.
Observez et acceptez avec cette attention librement flottante les pensées, souvenirs, images, ressentis, associations, ..., qui montent, surgissent, accompagnent vos vécus. Il n'est point utile de vous préoccuper du pourquoi. Que vous vous en rendez compte suffit. Il n'y a pas nécessairement de raison particulière. Le corps a ses raisons que la raison ne peut comprendre.
Méditer, explorer comment vous vous sentez, ces pensées, souvenirs, images, ressentis. Prendre au sérieux votre vécu corporel d'avant vos a priori est ce dont il s'agit. Si vous ressentez des changements, explorez ce qui change ... Il s'agit de processus non de choses.

Ce vécu corporel, vous ne l'avez pas seulement d'évènements, de situations ou de personnes, mais aussi des lieux que vous habitez ou fréquentez. Lors d'une balade, vous pouvez prêter attention à votre vécu corporel des ambiances changeantes du paysage, des lieux et de l'environnement, selon l'heure du jour, l'ensoleillement, l'ombre, la saison, le temps, ... , votre présence.   
Ces petites prises de conscience de votre vécu corporel affinent votre ressenti, le libèrent de vos a priori. Vous vous aidez à devenir plus conscient de changements dans vos vécus corporels.

 

Vos rêves la voie royale vers le bonheurRêves et spiritualité

Rêver est une autre façon dont notre corps - conscient de notre santé, de nos bienêtre et de nos mal-être, de notre âge et de notre mort comme horizon - cherche à restaurer notre bonheur. Nos rêves traitent des situations existentielles pour nous émotionnellement importantes. Situations plus ou moins récentes ou plus anciennes restées sans solution. = Sans solution qui nous apporte plus de maturité et plus de sagesse, restaure notre bonheur.

Vos rêves vous représentent ces situations émotionnelles pour vous importantes en forme de film, non comme un discours. Rêver, c'est votre façon innée de réfléchir avec le cœur plutôt qu'avec votre tête seulement. Vos rêves tirent votre attention sur des ambiances, vous invitent à les ressentir et à en discerner l'esprit. De ce « film », de cette œuvre, avec ses paysages, ses éléments vivants ou non, ses situations et leur évolution, vous êtes à la fois le créateur, le régisseur et un des acteurs.
Par ses acteurs humains ou non-humains, autres que vous, vos rêves vous montrent non la réalité extérieure, mais différents éléments de votre élaboration de votre vécu et de son résultat pour votre bienêtre. Ils vous invitent aussi à reconnaître ces aspects de votre personnalité que vous avez difficile à reconnaître comme vous. Ce que C.G. Jung appelait votre ombre.
C'est le plus profond de vous, la Vie que vous êtes, qui vous offre vos rêves. Pour autant que vous vous permettez de vous les rappeler, voir de les vivre plus consciemment - par un équilibre propice entre activité et repos vrai et entre compagnie et solitude - ce cœur de vous, vous invite à prendre conscience et à ajuster votre cheminement vers ce qui vous rend vraiment heureux, vers votre bonheur vrai.


trouver un équilibre pour plus d'authenticitéCe qui mène vers ce que l'on appelle l'éveil

Notre satisfaction, bonheur, bienêtre, ... ne dépendent pas de ce qui nous arrive, des rencontres, de l'autre, ... mais de comment nous les vivons. C'est ce que nous avons appris et développé comme façons habituelles de percevoir et de comprendre qui crée nos vécus ressentis.
Prendre de plus en plus conscience de ce vécu corporellement ressenti, vous mène vers de plus en plus de conscience de ce que sont vos attitudes, vos mentalités, de ce que les anciens appelaient l'esprit. C'est cet esprit qui oriente et colore vos perceptions et crée vos compréhensions et vos vécus de ce qui vous arrive, des rencontres, de l'autre, ... .
Prendre conscience de vos habitudes, de percevoir et de comprendre comment celles-ci créent votre vécu, et dès lors vos (ré)actions relationnelles et sociales, votre mentalité, votre esprit, votre identité, c'est vous éveiller. Ce qui vous permet de vous détacher d'attitudes et de mentalités qui vous créent vos problèmes. De les remplacer par des attitudes et des mentalités qui prennent en compte les lois de la nature et les intérêts légitimes de l'autre et de la société.

Vous (r)éveiller, n'est possible que grâce aux problèmes - aussi graves qu'ils soient - auxquels votre vie vous confronte.
Par un mode de vie équilibré (équilibre à la fois entre votre vie relationnelle et sociale et vos retraits dans la solitude et entre vos activités et votre "rien-faire") vous vous offrez le temps nécessaire à devenir, sans effort, plus conscient.
Prendre conscience est un processus naturel inné. Vous ne pouvez pas vous faire prendre conscience. Vous ne pouvez que vous le permettre, par la bienveillance envers votre vécu corporel. Au fur et à mesure de cette attention, vous devenez conscients de manques, lacunes, insuffisances, manquements, carences, faiblesses, défauts, défaillances dans vos attitudes relationnelles, compétences sociales, professionnelles ou autres. Lacunes qui expliquent pourquoi vous continuez à buter sur le même genre de problèmes et de conflits. Ou pourquoi vous ne parvenez pas à résoudre ce nouveau genre de problèmes existentiels, plus complexes.

Cet éveil vous confrontera aux priorités de fait qui régissent l'organisation de vos journées, semaines, mois, ce temps de votre vie, l'organisation de votre vie. Ces priorités de fait sont votre vraie hiérarchie de valeurs, votre identité, votre nature, votre esprit, votre mentalité, bref vous, la vraie origine de comment le corps que vous êtes vit votre participation à la Vie.
Découvrir  comment (ré)organiser votre vie, afin qu'elle soit plus en accord avec les lois de la nature, demande de la méditation, du développement moral et de la réflexion critique.

 

Ressourcement, silence, méditation, sens de votre vie, spiritualité :méditation, contemplation, reflexion, action

Ressourcement en Pyrénées

Retraites en silence en Occitanie

Aventure spirituelle rando retraite solitaire en haute montagne (initiation)

Qui sommes nous

Liens spiritualité, amour durable, éducation et engagement

Photos du gite et des Pyrénées environnantes

 

recherche de sens par la méditation naturelle, focusing et l'eutonie   retraites bilan de vie en pyrénées en toute saison   retraite révision de vie, méditation en Pyrénées